Depuis quelques jours, une information fait le tour des journaux au sujet de la présence d’un colorant cancérigène dans le Coca-Cola. La substance chimique incriminée serait le 4-methylimidazole (4-MEI), sert de colorant pour le Coca-Cola et de nombreuses autres boissons et plats cuisinés.

Cette information vient des Etats-Unis, suite à une limitation imposée par l’état de Californie : la tolérance de consommation sur une journée de cette substance est de 29 microgrammes, or une canette de 33cl en contient jusqu’à 146 microgrammes. Au delà du seuil journalier, le fabricant est donc obligé de mettre un message d’avertissement sur ces produits.

The Coca-Cola Company a pris la décision de demander à ses fournisseurs de modifier la recette de leur caramel afin de respecter la nouvelle législation de l’état de Californie et de ne pas à avoir à afficher cet avertissement. Evidemment, ces modifications ne changeront pas le goût de la boisson.

En Europe, l’agence de sécurité sanitaire européenne (EFSA) en particulier a même réaffirmé la sécurité du colorant caramel en Mars 2011, après avoir passé en revue l’ensemble de la littérature scientifique sur le sujet, et a conclut que la présence de 4-MEI dans le colorant caramel ne représente pas de danger pour la santé. L’EFSA a estimé que les concentrations maximales établies par l’Union européenne offrait « un niveau de protection suffisant« . Etant donné que la boisson respecte toutes les règles sanitaires européennes, aucun changement technique ne sera effectué.

The Coca-Cola Company souligne aussi que, en dehors de l’état de Californie, aucune agence de sécurité sanitaire dans le monde ne considère que l’exposition du public au 4-MEI tel qu’il est présent dans le caramel, ne présente de problème.

Source : Le Monde, Coca-Cola France / Illustration : Wikimedia Commons