Aujourd’hui

Le Coca-Cola s’identifie à la célèbre « bouteille à contours », conçue en 1915 par Earl R. Dean. Cependant, la bouteille à contours avec l’imprimé « Coca-Cola » n’est reconnue comme une propre marque commerciale par l’office américain des brevets qu’en 1960, bien qu’un brevet fut apparemment déposé en 1916.

La boisson et ses campagnes publicitaires ont eu un impact significatif sur la culture américaine. Une légende urbaine affirme que la société a créé l’image moderne du Père Noël sous les traits d’un vieil homme habillé en rouge et blanc, autrefois vert plutôt que rouge. Toutefois, si les campagnes publicitaires d’hiver dans les années 1930 ont repris cette image, le personnage était déjà connu auparavant. Les campagnes publicitaires montrant des pin-up contributions d’artistes tels que Bradshaw Crandellou Gil Elvgrenont aussi beaucoup contribué à la reconnaissance de la marque.

D’autre part, Coca-Cola a compris très tôt les retombées médiatiques qu’elle pouvait tirer des évènements sportifs. Elle est présente sur les Jeux olympiques depuis les Jeux olympiques d’été de 1928 (dont ceux de 1936 organisés par le IIIe Reich). Cette qualité de partenaire historique du mouvement olympique n’est sans doute pas innocente dans le choix de la ville d’Atlanta pour l’organisation des Jeux olympiques d’été de 1996. Coca-Cola est aujourd’hui partenaire des principaux événements sportifs (Jeux olympiques, Coupe du monde de football, Tour de France…)

Dans les années 1980, Coca-Cola annonce la modification définitive de la formule utilisée pour la fabrication de sa boisson. L’origine de cette décision serait des tests en aveugle montrant que les gens préfèrent la boisson concurrente Pepsi. Le Pepsi utilise plus d’essence de citron, moins d’essence d’orange et la vanilline à la place de la vanille. Le nouveau Coca-Cola, nommé New Coke aux États-Unis, est testé en aveugle et se trouve préféré à la recette originelle.

Malgré ces tests concluants et une très grosse campagne publicitaire, la nouvelle recette est un fiasco commercial. Le 10 juillet 1985, la société relance l’ancienne formule sous le nom de Coca-Cola Classic (en fait, le Classic utilise du sucre de maïs au lieu du sucre de canne du Coca-Cola d’origine, mais cela ne doit pas en principe intervenir sur le goût du produit). Le résultat est surprenant : les ventes totales des deux Coca-Cola sont plus importantes.

Parce qu’une stratégie d’évolution de la formule du produit étalée sur le temps aurait probablement été plus efficace, certains suspectent que la société a volontairement orchestré ces changements abrupts afin de présenter un nouveau produit qui revivifierait l’attrait pour la ligne classique. Le président de la Compagnie répondra : « Nous n’étions ni assez intelligents ni assez stupides pour cela ».

Pin It on Pinterest

Share This